Pierre Karl Péladeau est couronné chef du Parti québécois

Du 13 au 15 mai dernier, les membres du Parti québécois avaient l’occasion de choisir un nouveau chef. Pierre Karl Péladeau est sorti grand gagnant au dépend d’Alexandre Cloutier et de Martine Ouellet.

Le soir du 15 mai, Pierre Karl Péladeau a été élu chef du Parti québécois avec 57,58% des suffrages. Il devient du même coup le 8e chef de l’histoire du parti. Par ce fort appui, M. Péladeau a appelé au ralliement des forces indépendantistes.

Alexandre Cloutier et Martine Ouellet misaient sur un deuxième tour pour accéder à la chefferie du parti, mais sans succès. Cloutier a récolté 29,21 % des voix. Pour ce qui est de Martine Ouellet, elle aura réussi à détenir 13,21 % des votes. Ces derniers ont confirmé leur ralliement au nouveau chef.

Rappelons que cette course était nécessaire pour trouver un successeur à l’ancienne première ministre du Québec et chef du Parti québécois, Pauline Marois.

Le taux de participation à cette course à la chefferie a été de 72,9 % des membres. Plus de 75 000 membres détenaient le pouvoir de choisir le successeur de Mme Marois.

Au départ, le Parti québécois détenait 6 candidats pour briguer la chefferie. Jean-François Lisée s’est retiré en janvier. Il y a quelques semaines, Bernard Drainville s’était rallié à Pierre Karl Péladeau. De plus, Pierre Céré a dû quitter faute de financement.

Selon M. Péladeau, le Parti québécois a du chemin à faire vis à vis l’indépendance du Québec. Il y arrivera avec un ralliement des forces souverainistes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s