Entrevue avec la rêveuse Julie St-Pierre

Découverte lors de la première cuvée de Mixmania, Julie St-Pierre a le vent dans les voiles. Animatrice de radio depuis maintenant 11 ans sur les ondes d’NRJ Montréal, malgré les années qui passent, il est toujours agréable de lui tendre l’oreille la fin de semaine. Découvrez dès maintenant, l’univers de la rêveuse Julie St-Pierre.

En quelques mots, est-ce que tu pourrais nous parler de ton parcours scolaire ?

J’ai adoré toute la période du secondaire. Je garde de très beaux souvenirs de mes 5 années à la Polybel, à Beloeil, sur la rive-sud de Montréal. J’étais très impliquée dans les sports, particulièrement le basket-ball et dans les spectacles amateurs, auxquels j’ai commencé à participer en secondaire 3. J’ai par la suite fait des études en Arts et Lettres profil culture et création au cégep de Saint-Hyacinthe, sans y retrouver le même plaisir. J’ai trouvé ces deux années et demies très difficiles, probablement dû au fait que c’était juste après le tourbillon Mixmania.

Nous avons eu la chance de te découvrir en 2002 en tant que participante de Mixmania. Est-ce que tu as un souvenir mémorable de ton passage ?

Absolument. Toute ma carrière découle un peu de ma participation à Mixmania. J’ai eu droit à des opportunités incroyables. J’ai appris un tas de choses qui me servent encore aujourd’hui. Par contre, c’était beaucoup de nouveautés, d’intensité et d’émotion à vivre pour une jeune fille de 16 ans et je pense que ma tête n’a pas pu conserver tous les souvenirs. Ma mémoire fait souvent défaut quand je repense à cette période de ma vie même s’il s’agit de souvenirs très positifs.

En 2003, tu as également été coanimatrice avec Emmanuel Juteau-McEwan pour l’émission Phénomia. Tu as aussi animé les éditions 2 et 3 de Mixmania en 2011 et 2012. Aimerais-tu un jour avoir ta propre émission ?

Oui bien sûr. J’aimerais animer une émission musicale ou de voyage. J’aime aussi beaucoup la psychologie et la bouffe. J’aimerais bien aussi mener des entrevues ou une série documentaire un jour. Si je pouvais animer un concept que j’aurais moi-même développé, je serais très heureuse.

Tu es présentement animatrice les samedis et dimanches dès 6h dans Week-end NRJ sur les ondes d’NRJ partout au Québec. Est-il difficile d’instaurer une routine le matin, puisque tu dois te réveiller très tôt pour aller travailler ?

Non pas tellement. Je suis habituée et en plus, ce n’est pas si tôt. Je ne suis pas obligée d’arriver vraiment d’avance la fin de semaine. Ce qui est plus difficile maintenant c’est de devoir me lever parfois la nuit pour mon bébé et d’avoir le sommeil coupé lorsque je travaille le matin. C’est certain que je dois me coucher de bonne heure pour être en forme, ce qui veut dire que je ne peux pas vraiment sortir avec mes amis les vendredis et samedis soirs.

Pour une animatrice de radio, à quoi ressemble une journée de travail ?

Avec mon horaire actuel, je fais ma recherche de sujets et ma préparation d’émission le vendredi, de chez moi. Le samedi je me lève à 4h45 l’hiver, 5h l’été. Je saute dans la douche, me fais un café (mon essentiel) et j’arrive à la station vers 5h45. Je m’occupe de tout le côté technique également, je fais ma propre mise en ondes, alors j’organise tout en conséquence quand j’arrive en studio. Je réponds au téléphone, à la messagerie texte et à Facebook. Je poursuis ma recherche pour faire une belle promotion des artistes que je tourne et pour parler des différentes promotions en lien avec la station.

Si tu pouvais faire une entrevue avec n’importe qui dans toute l’histoire, qui choisirais-tu?

J’ai toujours rêvé d’interviewer les Backstreet Boys. Ils ont tellement marqué ma jeunesse. Un jour ça arrivera, j’y crois encore!

Selon toi, quelle est la première qualité d’une animatrice ?

La curiosité.

Que serait-on le plus surpris d’apprendre sur toi ?

J’ai une tendance à la paresse.

Qu’est-ce que tu souhaites réaliser au cours des prochaines années ?

L’équilibre entre ma vie professionnelle et personnelle.

De quoi es-tu le plus fière à ce jour sur le plan professionnel ?

De durer et d’avoir 11 ans d’expérience radio à Montréal à seulement 29 ans.

Quel était ton plus grand rêve quand tu étais petite ?

Devenir chanteuse.

Si tu avais à décrire comment tu étais, durant ton enfance, que dirais-tu ?

Enjouée, sensible, rêveuse, sportive.

Qui était ton modèle plus jeune ?

J’en avais plusieurs pour différentes raisons. Julie Masse, Lara Fabian et les Backstreet Boys pour mon côté musical. Véronique Cloutier, Sébastien Benoit et Denis Fortin à l’animation.

Quel conseil donnerais-tu à un jeune qui souhaite faire le même métier que toi, plus tard ?

D’être ambitieux et de bien s’entourer.

Qu’est-ce qui te passionne le plus dans la vie de tous les jours ?

La famille, les voyages, l’activité physique, les sorties au restaurant et la musique bien sûre.

Quelle est la plus belle rencontre que tu as faite à présent ?

Professionnellement, grâce à NRJ, j’en ai fait plusieurs. Je garde de bons souvenirs de mes rencontres avec Katy Perry et Lady Gaga. Deux chanteuses que j’admire beaucoup.

Comment et quand la musique est arrivée dans ta vie ?

Très jeune par l’entremise de mes parents et de mes grands frères. Mon père est chanteur et musicien alors il y avait toujours de la musique à la maison. J’ai commencé à chanter quand j’étais toute petite mais mon véritable intérêt pour la chanson est arrivé vers l’âge de 12-13 ans. J’ai commencé des cours de chant en secondaire 3.

Comment t’es-tu motivée à foncer, à avancer et à garder l’espoir dans ton cheminement ?

Ce n’est pas toujours facile. C’est un domaine très exigeant. Malgré les échecs et les remises en question, il faut savoir garder confiance en soi, même si ce n’est pas évident du tout. J’ai la grande chance de faire un métier passionnant depuis plus de 10 ans et je ne veux pas que ça arrête. Alors je travaille fort, je regarde les meilleurs réussir pour m’inspirer et je fais confiance à la vie, qui m’a toujours bien servi jusqu’à maintenant.

Si tu devais changer d’emploi, vers quel domaine irais-tu ?

À ce jour, je n’ai toujours pas trouvé de réponse à cette question… Un poste en production télé ou en relations de presse. Sinon, quelque chose en lien avec les enfants.

En terminant, voici des minis-questions en rafale :

Dans l’équipe actuelle d’NRJ 94,3 et du 107.3 Rouge Fm qui…

– …joue-le plus de tours hors d’ondes ? Ricky D

– …est le plus concentré avant le début d’une émission ? Claudine Prévost

– …est-le mieux préparé pour les émissions ? Tobie

– …est le plus drôle ? Philippe Bond

– …est la personne avec qui tu t’entends le mieux ? Isabelle Racicot

[Source de l’image: Julie Perreault Photographe]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s